Accueil Achats / Ventes Transactions immobilières : volume et tendances sectorielles décryptées

Transactions immobilières : volume et tendances sectorielles décryptées

25
0
Transactions immobilières : volume et tendances sectorielles décryptées

Le a connu une année 2023 chargée, marquée par de nombreuses évolutions. Entre des taux d'intérêt en hausse et une stabilisation des , le secteur a traversé une phase complexe. Cependant, l'attachement des à la pierre ne s'est pas démenti, malgré un contexte économique global incertain. Et les tendances pour 2024 ? Décryptage.

Analyse de la conjoncture immobilière : bilan 2023 et projections pour 2024

Bilan de l'année 2023

En 2023, l'immobilier en a été marqué par plusieurs facteurs clés : une hausse des taux d'intérêt, une stabilisation des prix et une baisse du volume de transactions. Jusqu'à fin septembre de cette même année, environ 928 000 transactions immobilières ont été enregistrées sur le territoire. Cette période a vu aussi l'apparition de défis majeurs comme la gestion des « passoires thermiques » et les fluctuations des taux de crédit.

Projections pour 2024

Pour l'année à venir, on envisage plusieurs tendances potentielles : un intérêt accru pour les départements du , lié au désir d'espace suite à la , ainsi qu'une préoccupation grandissante pour la durabilité des logements. En effet, selon un sondage récent, 74% des personnes interrogées affirment que la durabilité est un critère important dans leur choix de logement.

Lire aussi :  Optimiser son investissement : stratégies pour le marché immobilier local

Après ce bilan et ces projections, passons maintenant à l'étude des prix sur le marché immobilier.

Évolution des prix sur le marché immobilier : entre baisse et perspectives de stabilisation

Baisse des prix en 2023

L'année 2023 a été marquée par une baisse notable des prix sur le marché immobilier. Cette tendance s'explique principalement par l'augmentation des taux d'intérêt, qui a freiné la demande et donc provoqué une baisse des prix.

Perspectives de stabilisation pour 2024

Cette tendance à la baisse pourrait cependant se stabiliser en 2024. En effet, malgré les fluctuations observées, les experts du secteur s'accordent à dire que les prix devraient trouver un nouvel équilibre, grâce notamment au maintien d'une forte demande en matière d'immobilier.

Nous allons désormais nous pencher plus précisément sur les disparités régionales et typologiques du secteur.

Dynamiques sectorielles : les disparités régionales et typologiques

Disparités régionales

L'analyse détaillée du marché révèle de fortes disparités régionales. Ainsi, certains départements littoraux ont connu une dynamique particulièrement positive, à l'image de la migration observée vers ces zones suite aux confinements liés à la Covid-19.

Disparités typologiques

Concernant les disparités typologiques, une tendance se dégage : le d'espace suite aux confinements a favorisé l' de maisons au détriment des appartements dans les grandes villes.

Lire aussi :  Viager sans rente : une nouvelle tendance d'achat immobilier

Passons maintenant à un autre aspect clé du marché immobilier : son .

Aperçu du financement immobilier : crédit et optimisation des emprunts en 2024

L'évolution du crédit immobilier

En 2023, malgré une hausse des taux d'intérêt, l'accès au crédit immobilier est resté globalement facilité pour les ménages français. Cela s'explique notamment par la de taux bas menée par les banques centrales pour soutenir l'économie face à la crise sanitaire.

L'optimisation des emprunts en 2024

En matière d'optimisation des emprunts, plusieurs pistes sont envisageables pour 2024. Parmi elles, on peut citer le recours accru à des prêts modulables ou encore la renégociation de prêts existants face à l'évolution possible des taux d'intérêt.

Pour terminer cet article, nous allons synthétiser l'ensemble des points clés que nous avons abordés.

Nous avons parcouru ensemble un large panorama de la conjoncture immobilière française en 2023 et projeté certaines tendances pour 2024. Nous avons constaté une baisse du volume de transactions, une stabilisation des prix et la persistance de fortes disparités régionales et typologiques. Enfin, l'optimisation des emprunts apparaît comme un levier clé pour le financement immobilier en 2024. À suivre…

4.3/5 - (3 votes)