Accueil Investissement Location meublée et fiscalité : quel régime choisir ?

Location meublée et fiscalité : quel régime choisir ?

116
0
Location meublée et fiscalité : quel régime choisir ?

La meublée offre une réelle opportunité pour générer des revenus complémentaires. Cependant, cette activité n'est pas sans conséquence sur le plan fiscal. Une bonne est de bien comprendre les régimes fiscaux applicables et de faire le bon choix afin d'optimiser vos bénéfices. Dans cet article, nous allons démystifier la fiscalité de la location meublée.

Comprendre les fondamentaux : le régime réel et le micro-BIC

Le régime réel

Sous le régime réel, l'ensemble des charges liées à votre activité locative est déductible de vos recettes. Cela comprend notamment les intérêts d'emprunt, les frais de gestion, les travaux d'amélioration ou encore les impôts locaux. Ce régime peut être particulièrement avantageux si vos charges sont importantes.

Le micro-BIC

Avec le micro-BIC, vous bénéficiez d'un abattement forfaitaire de 50% pour frais et charges. Le imposable est donc égal à 50% de vos recettes. Ce régime a l'avantage d'être simple à gérer mais il n'est intéressant que si vos charges ne dépassent pas 50% des recettes.

Ces deux régimes ont leurs spécificités et il convient de bien analyser votre situation avant de faire un choix.

Déterminer son statut : loueur en meublé non (LMNP) ou professionnel (LMP)

Le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP)

En tant que loueur en meublé non professionnel, vos recettes locatives ne doivent pas dépasser 23 000€ par an ou représenter moins de 50% de vos revenus totaux. Ce statut est accessible à tous, sans condition d'inscription au registre du .

Lire aussi :  SCI familiale et emprunt immobilier : avantages et contraintes

Le statut de loueur en meublé professionnel (LMP)

Pour être considéré comme loueur en meublé professionnel, vous devez percevoir plus de 23 000€ par an de recettes locatives et celles-ci doivent représenter plus de la moitié de vos revenus totaux. Une inscription au registre du commerce est également nécessaire.

Il est donc essentiel d'évaluer précisément vos revenus locatifs afin de déterminer votre statut.

Les plafonds de revenus : comment ils influencent votre choix fiscal

L'impact des plafonds de revenus sur le régime fiscal

Votre choix entre le régime réel et le micro-BIC peut être influencé par les plafonds de revenus associés à chaque régime. Pour bénéficier du micro-BIC, vos recettes annuelles ne doivent pas dépasser 70 000€ pour une location classique, et 170 000€ pour une location saisonnière classée.

Dans le cadre du régime réel, aucun plafond n'est imposé. Cela peut donc être intéressant si vos recettes locatives sont élevées.

Les avantages fiscaux de la location meublée par rapport à la location vide

Des taux d'imposition plus faibles

La location meublée est généralement plus avantageuse que la location vide. En effet, les revenus tirés de la location meublée sont imposés dans la catégorie des BIC (), qui offre des taux d'imposition plus faibles que ceux appliqués aux revenus fonciers (location vide).

Lire aussi :  Défiscalisation immobilière : comment réduire ses impôts grâce à l'investissement locatif

La possibilité de déduire davantage de charges

Ce type de location permet également de déduire davantage de charges. Sont notamment déductibles : les intérêts d'emprunt, les travaux d'entretien et de réparation, l'assurance, les honoraires de gestion…

Cet avantage fiscal est donc un atout significatif en faveur de la location meublée.

Procedures déclaratives et pour les locations meublées

Faire sa déclaration correctement

Pour bénéficier des avantages fiscaux liés à la location meublée, il est essentiel de faire sa déclaration correctement. Selon votre statut et le régime choisi, les obligations déclaratives diffèrent.

L'optimisation fiscale

L'optimisation fiscale passe aussi par une bonne des lois en vigueur et une veille constante pour rester à jour des évolutions législatives.

Il est donc judicieux de se faire accompagner par un professionnel connaissant bien ce secteur.

Pour résumer, la location meublée présente de nombreux avantages fiscaux, mais ceux-ci nécessitent une bonne des régimes existants et du statut qui correspond le mieux à votre situation. Notre conseil est d'étudier soigneusement chaque avant de se lancer.

4.7/5 - (11 votes)