Accueil Investissement Rendement locatif : comment la colocation booste-t-il les chiffres ?

Rendement locatif : comment la colocation booste-t-il les chiffres ?

51
0
Rendement locatif : comment la colocation booste-t-il les chiffres ?

Introduction

Dans un contexte où les rendements locatifs traditionnels semblent montrer des signes d'essoufflement, la colocation apparaît comme une solution de plus en plus prisée par les investisseurs immobiliers. Mais comment cette pratique booste-t-elle réellement les chiffres ? Décryptage.

La colocation : une d'investissement rentable

La colocation : une stratégie d'investissement rentable

Pourquoi la colocation est-elle rentable ?

Plus qu'un simple partage de loyer entre étudiants ou jeunes actifs, la colocation se révèle être une stratégie d'investissement avantageuse. En louant chaque chambre séparément dans un même logement, le propriétaire peut générer des revenus plus importants que s'il louait l'intégralité du bien à un seul locataire. Cette accrue est notamment due aux loyers individuels qui sont souvent supérieurs au prorata de la surface occupée.

Des exemples chiffrés pour illustrer

Type de Loyer mensuel moyen ()
Location classique 2 pièces 1100 €
Colocation 2 chambres dans un 2 pièces 1500 € (750€/chambre)

Cet exemple montre donc que la colocation permet une augmentation significative des recettes locatives.

Passons maintenant à l'autre aspect qui fait de la colocation un investissement rentable : l'optimisation du rendement locatif.

Optimiser le rendement locatif grâce à la colocation

Optimiser le rendement locatif grâce à la colocation

Un d'occupation optimal

L'un des principaux avantages de la colocation réside dans son taux d'occupation élevé. En effet, les risques de périodes de vacance locative sont largement diminués. Si un colocataire quitte le logement, les autres restent et continuent à payer leur part du loyer. Ainsi, le propriétaire ne se retrouve jamais sans revenus.

Des charges partagées

Autre atout non négligeable : dans une colocation, certaines charges sont réparties entre les différents locataires. Le montant total des charges est donc souvent moins lourd pour chaque occupant que s'il devait assumer seul ces frais dans une location classique. Cela contribue également à rendre la colocation attractive pour de nombreux candidats locataires.

Lire aussi :  Amélioration et valorisation des biens : augmenter la rentabilité locative

Avec un tel potentiel de rendement, il est tout naturellement important de choisir judicieusement où et quoi acheter.

Choisir la bonne ville et le bon bien pour en colocation

Choisir la bonne ville et le bon bien pour investir en colocation

Sélectionner une ville propice à la colocation

Pour réussir son investissement en colocation, il faut bien sûr viser des villes où la demande est forte. Les grandes villes étudiantes comme Paris, lyon ou restent ainsi des valeurs sures. Toutefois, d'autres villes moyennes dynamiques peuvent également offrir de belles opportunités.

Acheter le bon

Ensuite, il est essentiel de choisir un bien adapté à la colocation. Un logement avec plusieurs chambres de superficie équivalente, une grande pièce de vie commune et idéalement plusieurs salles d'eau sera plus recherché par les futurs colocataires.

Mais avant de se lancer tête baissée dans ce type d'investissement, il convient également de bien s'informer sur la fiscalité et le cadre légal liés à la colocation.

Fiscalité et cadre légal de la colocation : ce qu'il faut savoir

La fiscalité de la colocation

Les revenus issus de la colocation sont soumis à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des revenus fonciers. Cependant, certaines charges peuvent être déduites pour diminuer l'assiette imposable.

Le cadre légal

La encadre également cette forme de location pour protéger aussi bien les locataires que le propriétaire. Notre conseil est de bien se renseigner sur les règles applicables en matière de bail, de caution ou encore de répartition des charges.

Lire aussi :  Dispositifs de défiscalisation en immobilier locatif à connaître

Une fois ces aspects maîtrisés, découvrons maintenant quels sont les avantages et défis que présente la gestion d'une colocation.

Les avantages et défis de la gestion d'une colocation

Les points positifs

Gérer une colocation présente plusieurs avantages tels que la stabilité des loyers perçus grâce au turn-over moins important, la possibilité d'entretenir régulièrement le bien grâce à l'entrée et sortie fréquente des locataires ou encore la convivialité qui peut créer une véritable valeur ajoutée au logement.

Les défis à relever

Cependant, cette gestion présente également quelques contraintes. Il faudra notamment faire preuve de rigueur dans le choix des locataires, gérer les éventuels conflits entre colocataires et s'assurer que le bien reste en bon état malgré un usage plus intensif.

Pour finir, après avoir en revue les principaux aspects de l'investissement en colocation, il est temps de faire un récapitulatif.

Pour résumer, investir en colocation offre plusieurs avantages pour les propriétaires : une rentabilité accrue grâce à des loyers individuels plus élevés, un taux d'occupation optimal limitant les risques de vacance locative et une attractivité renforcée par des charges partagées. Néanmoins, pour optimiser son rendement locatif, il est essentiel de choisir soigneusement sa ville et son bien immobilier tout en maîtrisant parfaitement la fiscalité et le cadre légal liés à ce type de location. La gestion d'une colocation comporte certes quelques défis mais se révèle également riche en avantages. Une chose est sûre : la colocation a toute sa place dans une stratégie immobilière bien pensée.

5/5 - (4 votes)