Accueil Investissement SCPI ou immobilier direct : quel choix pour le financement participatif ?

SCPI ou immobilier direct : quel choix pour le financement participatif ?

68
0
SCPI ou immobilier direct : quel choix pour le financement participatif ?

En matière d'investissement immobilier, deux options se distinguent par leur popularité croissante : les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) et l'immobilier direct via le participatif. Chacune possède ses propres caractéristiques et avantages, répondant ainsi à des besoins et des attentes différentes. Dans ce contexte, quelle est la meilleure option pour un ? Cet article compare ces deux options en mettant en leurs différences majeures, avantages, inconvénients et critères de choix.

SCPI contre immobilier direct : comprendre les différences fondamentales

Compréhension du fonctionnement des SCPI

Les SCPI, ou sociétés civiles de placement immobilier, sont des structures d'investissement qui permettent à un grand nombre d'épargnants d'acheter des parts dans un parc immobilier diversifié. Elles offrent une mutualisation du en obtenant un de plusieurs biens immobiliers, diminuant ainsi les risques liés aux loyers impayés. De plus, elles donnent accès à des biens immobiliers tertiaires que l'épargnant ordinaire n'a pas toujours la possibilité d'intégrer à son patrimoine.

L'immobilier direct via le financement participatif

Pour sa part, l'immobilier direct via le financement participatif, également connu sous le terme de crowdfunding immobilier, permet aux investisseurs de financer directement des projets immobiliers, généralement des programmes de construction ou de rénovation. Ce concept récent d'immobilier fractionné offre la possibilité d'investir dans une fraction d'un bien via une obligation émise par une société et gérée par un gestionnaire.

Après avoir exploré ces différences clés, penchons-nous maintenant sur les avantages et inconvénients spécifiques à chaque type d'investissement.

Investissement en SCPI : avantages et inconvénients à considérer

Avantages des SCPI

Les principales qualités des SCPI résident dans leur capacité à offrir une diversification du portefeuille immobilier, un rendement potentiel attractif et une gestion professionnelle. De plus, elles demandent un ticket d'entrée abordable comparé à l'achat direct d'un bien immobilier. Enfin, elles ont prouvé historiquement leur capacité à délivrer un rendement stable et souvent supérieur à d'autres formes d'investissements traditionnels.

Inconvénients des SCPI

Cependant, les SCPI ne sont pas exemptes de défauts. Elles présentent notamment des frais d'entrée qui peuvent grimper jusqu'à 12%. De plus, l'horizon d'investissement conseillé pour ce type de placement est généralement entre 8 à 10 ans, ce qui peut s'avérer long pour certains investisseurs.

Lire aussi :  Malraux vs Denormandie : comparatif des dispositifs de défiscalisation urbaine

Il est désormais de se tourner vers le crowdfunding immobilier pour évaluer ses propres forces et faiblesses.

Investir dans l'immobilier en direct : une bonne ?

Les atouts du financement participatif immobilier

Le financement participatif immobilier permet de participer à des projets spécifiques avec un ticket d'entrée plus bas que celui requis pour l'achat d'un bien immobilier en direct. En outre, ce concept innovant n'inclut pas de frais d'entrée, contrairement aux SCPI.

Limites de l'immobilier direct via le crowdfunding

Toutefois, ce type d'investissement comporte ses propres risques. Il cible principalement les biens d'habitation qui peuvent être sujets à des variations plus significatives sur le marché comparativement aux biens immobiliers tertiaires. De plus, la revente est généralement prévue entre 5 et 8 ans, un délai qui peut contraindre certains investisseurs.

Maintenant que nous avons compris les avantages et inconvénients relatifs à chaque option, voyons comment choisir entre les deux.

Les critères de choix entre SCPI et crowdfunding immobilier

L'évaluation du rendement attendu et du risque encouru

Pour faire le bon choix entre ces deux options d'investissement, il faut évaluer le rendement attendu par rapport au risque encouru. Chaque investisseur doit étudier ses propres objectifs financiers, son horizon de placement et sa tolérance au risque avant d'opter pour l'un ou l'autre.

La préférence pour la gestion passive ou active

D'autre part, le choix entre SCPI et crowdfunding immobilier peut également reposer sur une préférence pour la gestion passive ou active. Les SCPI offrent une gestion professionnelle où l'investisseur n'a pas à se soucier de la gestion courante des biens immobiliers, tandis que le crowdfunding immobilier exige un suivi plus régulier des projets financés.

Avant de conclure, il serait judicieux d'établir quelques stratégies pour réussir son investissement participatif.

Les stratégies pour réussir son investissement participatif

La diversification des placements

Quel que soit le type d'investissement choisi, la diversification reste une clé. En effet, elle permet de réduire le risque associé à chaque placement en évitant de concentrer ses capitaux sur un seul type d'actif. Ainsi, répartir son argent entre plusieurs SCPI ou plusieurs projets de crowdfunding peut s'avérer judicieux.

Lire aussi :  Taxe d'aménagement urbain et rentabilité locative : ce qu'il faut savoir

L'importance du suivi régulier

Le suivi régulier des investissements est également fondamental. Que ce soit pour les SCPI ou le financement participatif immobilier, il est essentiel de rester informé des performances et évolutions du marché afin de pouvoir agir en conséquence si nécessaire.

Enfin, nous vous proposons un tableau comparatif mettant en lumière les principales différences entre ces deux options d'investissement.

Tableau comparatif : performance, risque et liquidité des SCPI vs immobilier direct

Cette analyse comparative met en lumière les spécificités respectives des SCPI et de l'immobilier direct via le crowdfunding.

Au vu de l'ensemble des informations présentées, il apparaît clairement que le choix entre SCPI et financement participatif immobilier dépend principalement des objectifs personnels de chaque investisseur. Les SCPI semblent être une option intéressante pour ceux qui recherchent la mutualisation du risque et une gestion professionnelle, tandis que le financement participatif immobilier pourrait séduire ceux qui souhaitent participer directement à des projets immobiliers avec un ticket d'entrée plus accessible. Quoi qu'il en soit, il convient de rappeler l'importance de la diversification et du suivi régulier pour une gestion optimale de son portefeuille immobilier.

SCPI Crowdfunding Immobilier
Performance Rendement stable et souvent supérieur à d'autres investissements Varie en fonction des projets financés, potentiellement élevée pour les projets réussis
Risque Mutualisation du risque, diminution du risque de loyers impayés Dépend du succès des projets financés, risques liés aux biens d'habitation
Liquidité Vente des parts possible mais soumise à un limité Vente prévue entre 5 et 8 ans selon le projet financé, plus flexible que la SCPI mais dépendante de l'évolution du marché immobilier.
4.7/5 - (10 votes)