Accueil Investissement Statut LMNP : avantages fiscaux pour propriétaires bailleurs

Statut LMNP : avantages fiscaux pour propriétaires bailleurs

74
0
Statut LMNP : avantages fiscaux pour propriétaires bailleurs

Introduction

Au cœur des stratégies d'investissement immobilier en , le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) se distingue par ses nombreux avantages fiscaux. Ce régime spécifique offre une multitude de bénéfices pour les propriétaires bailleurs souhaitant louer leurs biens meublés à court, moyen ou long terme. Il s'agit d'une attrayante qui permet notamment une imposition réduite sur les revenus locatifs, une exonération de l'impôt sur les plus-values et des déductions pour dépenses liées à l'activité de location. Cependant, pour pouvoir prétendre à ce statut LMNP, certaines conditions d'éligibilité doivent être ées.

Compréhension du statut LMNP et de ses conditions d'éligibilité

du statut LMNP

Le statut LMNP, comme son nom l'indique, est réservé aux propriétaires bailleurs qui louent des biens immobiliers entièrement meublés sans y exercer cette activité à titre professionnel. Il s'adresse principalement aux investisseurs désireux de générer un complément de mensuel tout en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse.

Conditions d'éligibilité au statut LMNP

Pour obtenir le statut LMNP, il faut remplir plusieurs critères. En premier lieu, le bien loué doit être entièrement meublé et équipé conformément aux exigences légales. Ensuite, les revenus locatifs générés par l'activité ne doivent pas dépasser un certain seuil, généralement fixé à 23 000 € par an (ce montant peut toutefois varier en fonction des revenus principaux de l'). De plus, ces activités de location ne doivent pas représenter plus de 50% du revenu total du foyer fiscal.

Il est essentiel de comprendre et de respecter ces conditions d'éligibilité pour bénéficier pleinement des avantages du statut LMNP. Le non-respect de ces critères pourrait entraîner une requalification de la location en nue avec comme conséquence une imposition des recettes dans la catégorie des revenus fonciers.

Tout juste éclairés sur le statut LMNP et ses conditions d'éligibilité, examinons maintenant ses régimes fiscaux.

Régimes fiscaux en location meublée non professionnelle : micro-BIC vs réel

Le régime micro-BIC

Le régime micro-BIC est un régime simplifié qui s'applique automatiquement si les recettes annuelles tirées de la location meublée sont inférieures ou égales à 70 000 euros. Il permet au propriétaire bailleur de bénéficier d'un abattement forfaitaire représentatif de frais et charges de 50%.

Lire aussi :  Défiscalisation immobilière : panorama des dispositifs actuels

Le régime réel

A contrario, le régime réel s'applique lorsque les recettes excèdent 70 000 euros ou sur option du bailleur quel que soit le montant des loyers encaissés. Il permet de déduire les charges locatives réellement engagées ainsi que l'amortissement du bien loué, offrant ainsi un formidable levier d'.

Le choix entre ces deux régimes peut avoir un impact significatif sur la déclaration des revenus locatifs et il est donc primordial de bien comprendre leurs différences. Cela dit, l'un des avantages majeurs du statut LMNP réside dans la possibilité de bénéficier de l'amortissement du bien. Explications.

Les bénéfices de l'amortissement dans le régime LMNP

L'amortissement en LMNP : qu'est-ce que c'est ?

L'amortissement en LMNP consiste à déduire chaque année une fraction du coût d'acquisition et des travaux réalisés sur le logement loué. Cette fraction est calculée en fonction de la durée de vie estimée du bien (généralement 25 à 30 ans pour l' et 5 à 10 ans pour le mobilier).

Comment optimiser sa fiscalité grâce à l'amortissement ?

L'amortissement représente un puissant outil d'optimisation fiscale. Il permet en effet de diminuer son assiette imposable, voire, sous certaines conditions, d'exonérer totalement ses loyers d'impôt pendant plusieurs années. C'est ce qui fait du régime réel, auquel s'applique notamment l'amortissement, une véritable niche fiscale.

Après avoir découvert les avantages de l'amortissement dans le régime LMNP, il convient de se pencher sur les différentes options d'investissement possibles dans ce cadre.

Investir en LMNP : choix entre le neuf, l'ancien et les résidences services

Investir en LMNP dans le neuf

Investir en LMNP dans le neuf présente plusieurs atouts. Premièrement, la en VEFA (Vente en l'état d'achèvement) permet à l'acquéreur de payer progressivement son bien au fur et à mesure de l'avancement des travaux. De plus, investir dans le neuf offre des garanties importantes telles que la garantie décennale ou la garantie de parfait achèvement.

Lire aussi :  Assurance habitation pour biens locatifs : spécificités liées à la nature de la location

Investir en LMNP dans l'ancien

Quant à l'investissement LMNP dans l'ancien, il comporte lui aussi ses spécificités. En effet, les biens anciens sont généralement mieux situés au cœur des villes et ont un charme qui peut séduire une certaine catégorie de locataires. De plus, ils offrent la possibilité d'une décote à l'achat et d'une valorisation suite à des travaux de rénovation.

Investir en résidences services avec le statut LMNP

Enfin, investir en résidences services sous le statut LMNP peut s'avérer très attractif pour ceux qui recherchent une gestion simplifiée. Que ce soit une résidence étudiante, de tourisme, d'affaires ou encore une résidence pour seniors, le propriétaire délègue la gestion quotidienne à un exploitant professionnel en contrepartie d'un loyer garanti.

Nous avons exploré les différents régimes fiscaux du statut LMNP, compris l'intérêt de l'amortissement et envisagé diverses options d'investissement. Reprenons brièvement les points clés de notre exploration.

Résumé

Le statut LMNP est un dispositif offrant une fiscalité avantageuse aux investisseurs immobiliers qui louent des biens meublés. Pour obtenir ce statut, plusieurs conditions d'éligibilité doivent être respectées notamment en termes de revenus locatifs et d'équipements du bien loué. Deux régimes fiscaux peuvent s'appliquer : le micro-BIC ou le régime réel, ce dernier permettant de bénéficier de l'amortissement du bien. Enfin, investir en LMNP peut se faire dans le neuf, dans l'ancien ou en résidences services selon les objectifs et les préférences de chacun.

4.2/5 - (5 votes)